Faune et flore

Habitat naturel

La commune de la Mole s'étend sur 4528 ha en plein coeur du Massif des Maures. Au Nord, les sommets de la Teissonnière (329 m), de l'Avelan (334 m) et de la Ste Magdeleine (285 m) appartiennent à un massif compact et boisé. A leurs pieds s'ouvre l'étroite vallée de la Verne qui s'élargit au niveau de son confluent avec La Môle pour former une plaine alluviale orientée est-ouest large de 500 m seulement.

Le village de la Mole est situé au niveau de deux vallées alluviales, la Verne et la Môle, au cœur du massif siliceux des Maures, entre un versant ensoleillé et un versant ombragé. Ce contraste offre un paysage remarquable avec ripisylves (forêts en bordure de rivière) et prairies humides, maquis, faune et flore remarquables variables selon les saisons: floraison spectaculaire des prairies humides au printemps par exemple.

La faune

Libellule

Le cours d'eau et sa ripisylve accueillent une avifaune diversifiée (cigogne noire, faucon hobereau, milan noir, rollier d'Europe, pic épeichette, etc..) ainsi que la cistude d'Europe (une tortue d'eau douce), la tortue d'Hermann et la grenouille agile. Des lézards (ocellé, seps strié etc.) profitent aussi de cet écrin de verdure préservé.

Une grande variété d'insectes parcourt les prairies pâturées, dont la magicienne dentelée (une sauterelle protégée), la decticelle orientale et de nombreux papillons (diane, bleu nacré dont une sous-espèce endémique des Maures etc.).

Parmi les mammifères: sangliers, chevreuils (introduits par des chasseurs), petits rongeurs, belettes, fouines, blaireaux etc.se retrouvent sur le site.

La flore

Chicorée sauvage
Trèfle étoilé

Le cours d'eau et sa ripisylve, en dehors des espèces qui leur sont fréquemment associées (aulnes, frênes, ailantes, etc.), abritent 2 espèces de fougères protégées: l'osmonde royale et le polystic soyeux.

Les prairies sont colonisées par la fougère aigle.

Quant à la forêt mixte de pins et de chênes (chênes verts, chênes lièges et chênes blancs), elle est complétée d'un sous bois à arbousiers, cistes et bruyères.

On trouve aussi des espèces exceptionnelles comme la fritillaire à involucre, le lis martagon et le houx.